Première « pierre » à Meyrignac l’Eglise pour Le Domaine des Monédières

Extrait du journal « La Montagne » du 13 juillet 2010


Le village de vacances de Meyrignac-l’Église avance à grands pas. Un chantier quatre étoiles pour des chalets pas comme les autres haut de gamme. Un restaurant, une salle de séminaire, une piscine intérieure, une extérieure et 72 chalets en bois de 52 m2 chacun. Voilà, en substance, ce que devrait offrir le village de vacances, situé sur un site de 12 hectares au bord du lac de Meyrignac-l’Église, près de Corrèze.

Né d’un partenariat public privé entre le Conseil général, la Communauté de communes des Monédières et quatre investisseurs privés, sa réalisation aura coûté 2,4 millions d’euros aux seules collectivités, pour un coût total de 8,3 millions. Outre les retombés économiques pour la région, une trentaine d’emplois devraient être créés en pleine saison. Ils seront ramenés à cinq en hiver.

Le village ne sera ouvert complètement que pour la saison estivale de 2011. Elus et personnalités n’ont donc fait qu’une simple visite du chantier, hier. « C’est un projet qui me tenait à cœur et que je suis ravie de voir aboutir », a expliqué celle qui a porté le dossier, Bernadette Chirac, la conseillère générale devant de nombreux invités dont le préfet Alain Zabulon (*). Tous étaient curieux de voir ce qu’il y aurait à l’intérieur de ces chalets.

Dès le début, la société Tourisma Vert, choisie comme exploitante du village, a visé le haut de gamme. Le montant du séjour s’élèvera en effet à 1.000 euros la semaine. « Nous pensons pouvoir attirer surtout une clientèle de séminaristes qui recherche à la fois le calme et les sorties touristiques », a précisé Hervé Robert, directeur de la société d’exploitation.

Avec ces soixante-douze chalets, le village de vacances pourra accueillir environ 300 personnes, auxquelles seront proposées différentes attractions. Le lac ne pouvant être accessible à la baignade accueillera des activités nautiques. Les touristes pourront également profiter du court de tennis et des piscines, du bar ou des attraits touristiques du secteur. Avant de s’en retourner dans leurs « chalets de luxe ».

(*) Jacques Chirac s’est joint à eux en fin de visite.

___________________________

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.